Santé

Pastorale de la santé

Un service d’église

Cette attention à la santé se propose à toute personne dans l’état de santé qui est le sien et dans la réalité de son corps vulnérable. En allant à la rencontre de l’autre, souffrant, malade, âgé, isolé et /ou handicapé, nous privilégions l’attention à la personne. Notre compétence d’écoutant et le refus de l’isolement sont notre manière de prendre soin.

En lien avec les personnels soignants et administratifs, avec tous les partenaires qui interviennent dans la prise en charge de celui qui souffre, y compris dans tous les lieux de questionnement éthique (de la naissance à la fin de la vie).

Pour une société plus solidaire, plus fraternelle, plus humaine: aller à la rencontre, se rendre présent, créer du lien, lutter contre l’isolement et la souffrance, rendre leur place aux personnes handicapées et aux personnes les plus fragiles, et rechercher une vie de partage. Faire reconnaître l’action de la Pastorale de la Santé dans ces objectifs.

Dans le cadre légal de la laïcité. Celle-ci est une chance pour notre foi qui n’est pas prisonnière du politique, de l’économique ou du social. Laïcité exigeante : tant par les compétences qu’elle requiert, à juste titre, de notre part, que par le respect de l’autre qu’elle nécessite. Laïcité parfois mal interprétée et lieu d’un véritable enjeu de société.

C’est l’humanité de l’homme qui est en question dans un monde qui privilégie la jeunesse, la bonne santé, l’efficacité et la réussite, et qui refuse les limites et la finitude. C’est choisir de ne pas exclure et de ne pas se couper de la part souffrante de l’humanité : elle nous concerne ou nous concernera tous un jour ou l’autre.

Renseignements